Debrief 22/23 Carcassone / FCG : le débrief

Debrief

El_Presidente

Team Raffut
Inscrit
25 Mars 2021
Messages
1 449
Score de réaction
1 209
Points
113
Localité
Fontaine
CARCA_FCG-2022-2023-score.jpg

Grenoble sonne Carca !



Le FCG se déplaçait ce vendredi soir, sur la pelouse de Carcassonne pour obtenir une 3ème victoire consécutive pour la 1ère fois de la saison. Ce fut chose faite après un match maitrisé et pragmatique de la part du FCG. Même si la fin de match fut difficile en raison d’une indiscipline chronique.

Sur une pelouse humide après les averses de l’après-midi et surtout avec un fort vent balayant la pelouse du stade Albert Domec, les 2 équipes proposaient tout de même un jeu attrayant. Les grenoblois, face au vent, jouaient les ballons à la main la plupart du temps, sans toutefois réussir à s’approcher de la ligne audoise. Carcassonne profitait tout de même de quelques fautes grenobloises pour alimenter le score : 3 pénalités réussies, dont 2 à longue distance, par Dorian Jones permettait aux joueurs de Christian Labit de prendre 9 points d’avance sans dominer toutefois. La mêlée grenobloise mettant en difficulté cette équipe de Carcassonne. Une mêlée dominatrice même puisque juste avant la sirène, pour leur première incursion dans les 22 mètres adverses, le 8 grenoblois enfonçait ses vis-à-vis sur une mêlée à 5 mètres. Carcassonne ne pouvait que se mettre à la faute pour enrayer l’avancée iséroise et Monsieur Noirot n’hésitait pas à accorder un essai de pénalité à la grande colère des supporters de l’USC qui trouvaient cette décision un peu trop rapide. Le FCG revenait à 9 à 7 juste avant la mi-temps.

Un petit coup sur la tête des carcassonnais pas vraiment en confiance ces derniers temps et qui voyaient les grenoblois récoler au score. Un FCG très pragmatique et qui a su très bien défendre face aux attaques de l’USC et bien utiliser le jeu au pied malgré le vent contraire.

SAM_2064.JPG

La mêlée grenobloise a fait la différence Crédit Photo Philippe Naureils


C’est justement avec le vent dans le dos que le FCG attaquait le 2ème mi-temps. L’attaque c’est d’ailleurs le mot : à la 47ème minute, les spectateurs ont assisté au plus mouvement de la rencontre : une attaque grand large des grenoblois alliant vitesse et technique. Des joueurs lancés, des passes après-contact, des avants (Lainault, Martel, Berruyer), des ¾ (Manu, Hepetema) et enfin un ailier se sont passés le ballon depuis la ligne médiane, jusqu’à ce que Wilfried Hulleu marque en coin son 2ème essai de la saison. Barthélémy se chargeait de la transformation et Grenoble prenait le score : 14 à 9. Des grenoblois toujours aussi souverain en mêlée et dominateurs en touche, empêchant Carcassonne de développer son jeu. Et quand c’était le cas, la défense grenobloise se montrait infranchissable, plaquant à tour de bras. Carcassonne se mettait à son tour à la faute et Barthélémy enquillait 2 pénalités en 5 minutes portant le score à 20 à 9 à la 54ème minute. Les audois avaient la tête dans le sac. Il leur fallait tout donner dans les 25 dernières minutes. Ils enchainaient alors les temps de jeu grâce à leurs avants. Grenoble défendait et ne se laissaient pas déborder. Pourtant, ils finissaient par craquer : sur l’indiscipline tout d’abord. Orioli qui venait d’entrer sur la pelouse, puis Blanc-Mappaz écopaient tour à tour d’un carton jaune. A 13 contre 15, la pression devenait difficile à gérer pour Grenoble. Si Carcassonne loupait le coche en se voyant refuser (justement) un essai suite à un contre dans l’en-but sur Barthélémy, ils finissaient par marquer grâce à Joussain à 8 minutes de la fin. 20 à 14, l’essai n’étant pas transformé, il restait 8 minutes à tenir pour le FCG. Grenoble reprenait le terrain et se retrouvait dans le camp de l’USC qui se mettait alors à la faute. Glenat, entré à la place de Barthélémy, passait une pénalité des 48 mètres légèrement en coin. 23 à 14 (78ème) pour le FCG, la messe était dite. Les audois n’avait plus la force pour tenter de rentrer dans le bonus défensif.

Le FCG venait de signer sa 3ème victoire consécutive pour la 1ère fois depuis longtemps. Un match globalement maitrisé par les grenoblois qui ont su se montrer pragmatiques et forts sur les fondamentaux : conquêtes et défense ainsi qu’un brin de folie avec le superbe essai de Hulleu. « on ne joue pas forcément bien mais on gagne, cela nous change de la saison dernière » nous confiera Steeve Blanc-Mappaz après la rencontre. Un match typique de ProD2 accès sur le combat et la réussite des buteurs ainsi que l’adaptation aux conditions climatiques. Grenoble a réussi à sonner Carcassonne grâce à une meilleure gestion du match et une défense de fer devenue sa marque de fabrique.

Place maintenant à 15 jours de repos avant de recevoir l’équipe de Soyaux-Angoulême le 18 novembre prochain au SDA.

Un salut amical de notre part à Philippe, supporter Carcassonnais pour son accueil chaleureux dans son antre de Albert Doumec. Au plaisir de t’accueillir au SDA cher Hérétiques !

El_Presidente depuis Carcassonne

Les + :

  • La conquête et en particulier la mêlée : tant décriée, la mêlée grenobloise a fait subir sa loi à son adversaire. Tant les titulaires que les remplaçants, la mêlée a été performante et alors tout devient plus facile
  • La défense grenobloise : placages offensifs, grattages et volonté. Les grenoblois n’ont rien lâché pendant 80 minutes.
  • Le pragmatisme : les grenoblois ont marqué quasi à chaque fois qu’ils en ont eu l’occasion c’est comme ça que l’on gagne ! bravo
  • Les joueurs se sont tous mis en évidence mais on peut citer Manu, Muarua, Lainault, les 6 1ères ligne et Martel pour leurs engagement de tous les instants
Les - :

  • Encore 2 cartons jaunes contre le FCG. L’indiscipline reste le gros défaut du FCG
  • Grenoble joue à se faire peur : quelques manques de maitrise dans les sorties de camps. Un contre dans l’en-but notamment. Cette fois-ci sans conséquence…
 
Dernière édition:

badabugs

Admin
Team Raffut
Inscrit
25 Mars 2021
Messages
1 840
Score de réaction
1 498
Points
113
Localité
Grenoble
Rossi a encore fait une bonne prestation sur ce match, d'ailleurs Orioli s'est pris son carte au bout de 3 minutes et n'est jamais revenu ... Agréablement surpris par Pio cette saison qui apporte enfin la puissance qu'on attend de lui, il est beaucoup plus propre. L'année dernière, il faisait énorme d'en avant en arrivant lancé : on voit que cette saison, il prend le ballon quasiment arrêté mais en contre partie, il est beaucoup plus propre à défaut de pouvoir être plus perforant.

Comme beaucoup le souligne aussi, Montagne gagne aussi en maturité au gré des saisons, il commence à être au niveau de ses opposants dans tous les secteurs. Ca fait plaisir de voir tous ces jeunes du cru s'installer petit à petit dans le haut niveau.

Après, ya pas de mystères, les joueurs progresseront à force de jouer ensemble. Je reste un peu dubitatif sur le fait de remplacer la moitié de l'effectif à chaque rencontre (notamment devant). On voit qu'il y a une certaine continuité à l'arrière, devant c'est pas la même. A chaque compo, c'est la surprise. Alors, OK , on fait jouer au mérite, mais d'un autre côté, ça me semble plus compliqué de trouver des automatismes avec des partenaires qui changent à chaque fois (à condition de jouer bien sûr). Alors d'un côté, ça permet d'avoir une équipe avec un niveau constant quelle que soit la composition, mais d'un autre côté, est-ce que cela ne nous pénalise pas pour justement passer à la vitesse supérieure ?

On attendait Manu au centre, on l'a eu ! Et .... ben j'en attendais plus ... après les conditions n'étaient clairement pas à son avantage mais je reste persuader que sa puissance peut-être un plus à ce poste et plus bénéfique à l'équipe qu'en le laissant à l'extérieur.
 
Haut