• Bienvenue sur le forum du Raffut-Alpin : inscrivez-vous pour pouvoir intéragir avec les autres supporters, créer vos discussions, poser vos questions et ne plus voir les publicités présentes sur le site.

Debrief 23/24 FCG / US DAX : le débrief

Le FC Grenoble Rugby : For me formidable



Ce jeudi 23 mai 2024, Charles Aznavour aurait eu 100 ans. Un grand monsieur de la chanson française que les moins de vingt ans… quoi que. Ce jeudi soir, c’était jour de fête du côté du stade des Alpes. Du moins c’est ce qu’espéraient les quasi 14 000 spectateurs venus garnir les travées de l’antre du FCG. Une centaine de supporters landais avaient fait le long déplacement malgré une rencontre programmée un jeudi soir.

Car, oui face aux grenoblois, se dressait l’équipe de Dax : un promu qualifié pour la phase finale du championnat de France de ProD2, une première dans l’histoire de la compétition. La tâche s’annonçait rude pour les isérois : les dacquois étaient avant cette rencontre, les seuls à avoir battu 2 fois les joueurs de Nicolas Nadau. Le mot d’ordre était respect ! Il était nécessaire de respecter cette équipe de Dax pas là par hasard et bien décidé à continuer son parcours historique.

Durant la semaine, les grenoblois s’étaient donc préparé à mettre fin à la belle aventure dacquoise afin de continuer la leur. Celle de la quête d’une montée en Top14 qu’ils avaient frôler l’an passé.

C’est dans une ambiance de phase finale et après une haie d’honneur réalisée par les supporters grenoblois pour leurs joueurs au moment de leur arrivée au stade que la rencontre pouvait débuter.

Une rencontre qui allait se révéler historique. « Viens voir les comédiens, les musiciens » chantait Monsieur Charles, c’étaient pourtant des acteurs qui allaient jouer une partition digne des plus grands. Du jeu, des passes, de l’intensité de la part des 2 équipes dés le début du match. Sam Davies ouvrait le score sur pénalité pour le FCG après une action avortée en raison d’une passe mal ajustée mais un avantage avait été accordé par Monsieur Gasnier l’arbitre du soir. 3 à 0 et un FCG qui voulait faire parler la poudre. Sam Davies qui n’avait rien oublié des 2 défaites du FCG face à Dax, prenait l’initiative après une touche rapidement joué par Nathan Farissier. Le maestro grenoblois débordait côté gauche avant de servir Romain Trouilloud qui croisait pour son capitaine Blanc-Mappaz. Ce dernier faisait parler sa vitesse pour inscrire le 1er essai du match. On jouait la 9ème minute et Grenoble menait 10 à 0 après la transformation de Davies. Une entame parfaite des grenoblois qui défendait bien sur les offensives dacquoises. Ces derniers se faisaient beaucoup de passes et tentaient de gêner le FCG grâce à leur puissance. Grenoble se mettait à la faute à force de défendre et Cerisier ouvrait la marque pour Dax sur pénalité (10-3 14ème).

1716611852893.png

Nathan Farissier avait des jambes de feu Crédit Photo : Karine VALENTIN


Toujours sur un rythme élevé, le FCG mettait lui aussi de la puissance dans ses impacts. Et après un enchaînement des avants permettant à Grenoble de s’approcher des 22 de Dax, Sam Davies tapait un coup de pied rasant dans l’en-but repris magnifiquement par Hugo Trouilloud qui aplatissait le 2ème essai grenoblois. Rapides, pragmatiques et sereins, les grenoblois mettaient la main sur la rencontre. 17 à 3 en 20 minutes de jeu, le FCG jouait la rencontre à la perfection. Ils faisaient pourtant encore mieux 2 minutes plus tard : après un joli numéro de Geoffray Cros, Grenoble campait devant les 22 de Dax. En sortie de regroupement, Sam Davies servait d’une merveille de passe en « feinte du regard » son ailier Farissier lancé pleine vitesse à l’intérieur de la défense landaise. Faisant parler sa vitesse et sa puissance, l’ailier grenoblois marquait, sous les poteaux, le 3ème essai de son équipe. Exceptionnel !! le public exultait ! 24 à 3 en 24 minutes ! comme dans un rêve, le FCG menait la rencontre en patron. Malgré tout, il ne fallait pas oublier que lors de sa dernière visite, Dax avait réussi à revenir et à gagner la rencontre malgré un large débours au score.

Sérieux, les grenoblois ne relâchaient pas l’étreinte. Davies ajoutait 3 points sur pénalité histoire de mettre un écart encore plus important entre les 2 équipes. Et il le fallait car Dax, dominé, n’en restant pas moins dangereux. La preuve, lorsqu’après un coup de pied rasant dans les 22 du FCG, Hugo Trouilloud récupérait le ballon et dégageait sans lever la tête : face à lui, Nasera, l’ailier fidjien de l’US Dax le contrait et profitait du rebond favorable pour s’écrouler dans l’en-but !! Boulette de l’arrière grenoblois. Très vite ses coéquipiers vont venir lui témoigner de leur confiance afin que le jeune grenoblois ne sorte pas de la rencontre, lui qui avait réalisé un excellent début de match. Avec la transformation réussie, Dax revenait à 27 à 10 à la 32ème. Grenoble n’avait rien oublié de comment se gagne un match de phase finale : en jouant tous les coups et en étant pragmatiques. Pour cela, il faut avoir la technique et la vista pour faire la différence. 2 qualités que possèdent Sam Davies : le gallois, au top de sa forme, voyait Cros seul sur son aile, après que ses avants soient revenus devant la ligne de Dax et d’une chistera de 15 mètres donnait la possibilité à son ailier d’inscrire le 4ème essai des rouge et bleu (le 10ème de la saison pour Cros). N’en jetait plus, la classe était partout du côté de Grenoble. En coin, Davies touchait le poteau et ne parvenait pas à transformer. 32 à 10 alors que l’arbitre renvoyait les 30 acteurs au vestiaire.

Une 1ère mi-temps parfaite pour le FCG grâce à un travail énorme de ses avants tant en attaque qu’en défense et impeccables en conquête, combiné à la vitesse et la maestria de ses ¾. Les supporters grenoblois voyaient déjà les leurs en haut de l’affiche. Les 3 lettres FCG s’étalaient en plus gros celles des landais.

Mais, attention, une rencontre se joue sur 80 minutes et l’heure n’était pas -encore- à la fête.

Et Dax allait le prouver dés le retour des vestiaires : en débordement Nacika servait Daguerre qui marquait d’entrée de seconde période. Pourtant, la vidéo allait annuler cet essai car le fidjien avant mis le pied en touche avant de faire la passe à son coéquipier. Avertissement sans frais pour des grenoblois qui vont retenir la leçon. Et la leçon, ce sont eux qui vont la donner sur ce 2ème acte. Avec les rentrées des finisseurs, le FCG va garder la même haute intensité face à des dacquois qui avaient du mal à y croire. Le niveau de Grenoble restait le même : puissance, précision, vitesse et talent. La panoplie des plus grands, celle de champions. Farissier expliquait à son vis-à-vis ce qu’était que des jambes et perçait la défense. Repris devant la ligne, un regroupement permettait à Sarragallet, entré quelques minutes plus tôt, de faire parler son explosivité : le talonneur grenoblois marquait le 5ème essai du FCG faisant lever la foule du SDA !! Même si Davies ne transformait pas, le score parlait de lui-même : 37 à 10, l’écart était fait et largement fait. Grenoble ne voulait pas s’arrêter là, les ¾ avaient des jambes de feu et comme les avants concassaient les dacquois, les actions fusaient. Les actions Fusier même, le centre grenoblois, replaçé à l’aile après la sortie de Cros, se proposait à Davies en profitant d’un appel de Batu Ezcurra (lui aussi entré en jeu), le gallois le servait dans le bon timing et accompagné de tout un stade marquait le 6ème essai grenoblois. Du délire dans le stade !! 44 à 10 à 20 minutes de la fin. Ovationné à sa sortie, Sam Davies était l’homme du match. Mais une équipe ce n’est pas que des individualités, c’est un collectif. Les entrants allaient eux aussi faire le spectacle. Si SBM marquait son second essai mais se le voyait refusé après arbitrage vidéo, Couilloud validait le travail de son paquet d’avant en plongeant derrière la ligne pour un essai typique d’un demi de mêlée. Après la transformation de Max Clément, le FCG passait la barre des 50 points : 51 à 10 alors qu’il restait 10 minutes à jouer. Le staff sortait le capitaine Blanc-Mappaz afin de lui faire profiter d’une ovation méritée, lui qui jouait sans doute son dernier match au SDA sous les couleurs rouge et bleu. Et la fête n’était pas finie : le plaisir de voir jouer les grenoblois de cette façon n’est jamais démodé. Comme un symbole de la jeunesse et de la formation grenobloise, c’est Max Clément qui allait clore la démonstration grenobloise. Après une accélération de Fusier, Couilloud long de touche, tapait un coup de pied de recentrage repris pour l’ouvreur grenoblois après un rebond favorable. 58 à 10 après que Max Clément eu transformé sa propre réalisation.

Les 5 dernières minutes verront Dax tentait un baroud d’honneur sans succès tant les grenoblois ne voulaient pas lâcher l’affaire.

1716611957429.png

La joie des grenoblois après cette démonstration Crédit Photo : Karine VALENTIN

Le FCG est en demie comme le scande le stade des Alpes. Après un match exceptionnel, le FCG a reçu beaucoup d’amour de son public après avoir eu tant d’emmerdes au cours de la saison en particulier pour des raisons extra-sportives. Pas grand monde n’aurait pu imaginer que ce FCG serait qualifié pour le dernier carré du championnat. Pourtant ce groupe l’a fait. Ce n’est pas une fin en soi évidement. D’ailleurs après la rencontre les grenoblois et leur staff étaient déjà tournés vers le déplacement à Provence Rugby jeudi prochain à 21h.

Il faut rendre hommage à cette équipe de Dax qui a fait un championnat tout à fait exceptionnel. Ils resteront la 1ère équipe promue à avoir jouer la phase finale. Bravo à eux ! On leur souhaite la même chose l'an prochain.

Beaucoup de supporters grenoblois devraient faire le déplacement pour une rencontre qui sera sans doute exceptionnelle. Provence est invaincu sur son terrain. Il y a tout juste une semaine les provençaux passaient 40 points au FCG. C’était un autre match, un autre contexte. Emmenez-nous vers la finale, emmenez-nous vers le titre, emmenez-nous au bout de la terre ! Nous on sera avec vous pour vous donner de la force, car nous sommes fiers de vous !



Les + :

- tous !! toute l’équipe a été parfaite. Sam Davies en meneur de cette équipe par sa maestria et sa classe.

- Les - :

Quand on gagne comme jeudi soir, tout est beau, il n’y a rien à dire. Allez, la mêlée a pu être sanctionnée mais franchement, l’essentiel est la victoire
 
Dernière édition:
Le FCG et notre Présidente tout en haut de l'affiche. Un joli parallèle avec le grand Charles. Je vais finir par rêver tout comme un chacun d'un exploit, d'un titre et de Top14. Dans la grisaille de ces derniers temps le FCG est un rayon de soleil. J'irai bien à Provence mais le stade a guichet fermé c'est moins de 9000 places. Wait and see. Peut être plus de possibilités à Ernest Wallon 😉🤗🥰
 
Merci @JLM26
je ne pourrai être Aix jeudi malheureusement. Colloque vendredi matin à Chambéry !!
J'espère que les gars vont continuer de nous faire rêver parce que j'ai vraiment envie de retourner à Toulouse. Ce parfum de phase finale c'est vraiment unique. Cette ambiance, ce stress et puis j'y pense tous les jours en fait. Je suis très impatient d'être à jeudi. Je ferai du bruit devant ma télé !!
 
Tout est important du ramasseur de balle au président,de la volonté de chacun de donner le meilleur et j'espère qu'une page est définitivement tournée car ce club mérite plus que les pages nauséabondes du début de saison, il ne faudra pas l'oublier car on revient de nulle part et sans les 4 points récupérer on ne pourrait pas vivre ces moments là car le FCG aurait finir 7 ème derrière Nevrei
 
J'ai du mal avec mes gros doigts du coup je complète mon message pour dire que c'est encore meilleur de vivre ces moments et que Provence sera d'un tout autre niveau mais cette équipe a un supplément d'âme qui leur permettra de gagner jeudi.
 
J'ai du mal avec mes gros doigts du coup je complète mon message pour dire que c'est encore meilleur de vivre ces moments et que Provence sera d'un tout autre niveau mais cette équipe a un supplément d'âme qui leur permettra de gagner jeudi.
Tout comme le FCG ;) Je pense qu'on devrait assister à un très beau match jeudi !
 
  • J'aime
Les réactions: Gavo
Retour
Haut